Histoire-aena

Le plan des lignes aériennes de l’aviation commerciale - promulgué en janvier 1928 par un décret du conseil des ministres - déclare d’intérêt général et d’utilité publique la ligne Vigo-La Corogne-Gijón-Santander-Bilbao-Saint Sébastien (aller-retour). À peine un mois plus tard, le 24 février, un autre décret déclare le port de La Corogne apte à l’hydraviation, en indiquant que cette mesure est adoptée jusqu’à ce qu’il soit possible de doter la ville d’un aéroport. Néanmoins, aucune de ces deux réglementations ne donnera lieu à la construction d’un aéroport dans la ville de La Corogne. Pour de nombreuses raisons, il faudra attendre les années 1960 pour que cet aéroport voit le jour.

La constitution de l’aéroclub de Saint-Jacques-de-Compostelle, l’élan donné à la construction de l’aéroport de Labacolla (inauguré en 1935) les difficultés liées au relief et au climat de la région de La Corogne figurent parmi les raisons expliquant le retard de la construction de l’aéroport. Le premier projet sera approuvé par le conseil des ministres le 11 septembre 1953. Ce projet propose la construction d’un aérodrome sur le plateau d’Alvedro, dont les caractéristiques permettent l’aménagement d’une infrastructure de type C. L’urgence des travaux est déclarée. Différents projets postérieurs prévoient la construction d’une zone de stationnement et d’un terminal passagers à l’ouest de la piste d’envol.

En 1961, une balise radio et les groupes électrogènes de la centrale électrique sont installés. L’année suivante, la construction du terminal débute et on procède à la signalisation de la piste d’envol, ainsi qu’à l’aménagement de la zone du terminal. Les travaux de construction de la tour de contrôle débutent fin 1962. L’année suivante, un bâtiment de service est également érigé. L’administration provinciale prend en charge les voies routières reliant l’aéroport à La Corogne et Saint-Jacques-de-Compostelle. Les travaux se déroulent en 1962. Cette même année, la « Dirección de Protección de Vuelo » achève les installations d’aide à la navigation de l’aéroport.

Ouverture au trafic civil

L’aéroport de La Corogne-Alvedro s’ouvre au trafic aérien civil national en vertu d’un décret de mai 1963. Le jour de l’inauguration, le 25 mai 1963, l’aéroport reçoit le premier avion commercial de la compagnie Aviaco (assurant la ligne Madrid-La Corogne).

La ligne Vigo-La Corogne-Santander-Saint Sébastien-Barcelone (avec des bimoteurs Convair 440) est inaugurée en hiver 1964. Cette dernière expérience ne durera qu’une année et ne reprendra qu’en 1971 avec des avions F-27, sans grand succès non plus. À la fin des années 1960, l’aéroport reçoit ses premiers vols charter en provenance de la Suisse et de Londres. En novembre 1979, une délégation des douanes de La Corogne est constituée au sein de l’aéroport, permettant l’ouverture d’un bureau des opérations de douane pour les passagers et les marchandises.

En 1986, la tête sud de la piste de l’aéroport est agrandie. En 1987, une rocade longeant la N-550 est construite pour permettre également l’agrandissement de la tête nord de la piste. En mai 1989, l’aéroport est fermé en vue de réaliser une série de travaux, dont une légère déviation d’un degré et douze minutes de la direction de la piste d’envol. Un système PAPI d’aide visuelle à l’atterrissage est installé sur la nouvelle piste. En décembre, un système ILS (système d'aide à l'atterrissage aux instruments) est également mis en place.

Le 28 avril 1990, l’aéroport est à nouveau ouvert au trafic. Les premiers vols réguliers entre La Corogne et Madrid et Barcelone reprennent le 11 mai, d’abord avec des avions DC-9 et ensuite avec des MD-88 de la compagnie Aviaco.

En 1994, l’aéroport de La Corogne reçoit 259 000 passagers, soit une hausse spectaculaire qui a entraîné la construction d’un nouveau terminal, la réalisation de travaux d'urbanisation et l’agrandissement de la zone de stationnement des avions. Ces nouvelles installations (un nouveau terminal et une rampe de stationnement, entre autres) sont inaugurées le 19 décembre 1995.

Plus tard, Aena procèdera notamment à l’agrandissement du terminal passagers, avec l’installation de passerelles télescopiques, et à l’agrandissement de la rampe de stationnement. En 2001, le terminal de fret entre en service.

1938

1946

1951-1952

1972-1973

1991

2000