Histoire

Le conflit qui opposa l'Espagne et le Maroc obligea le gouvernement espagnol à établir, en octobre 1913, des aérodromes permanents à Sania Ramel, Arcila et Zeluan. En 1921, la conquête par les troupes marocaines de territoires proches de Melilla, entre autres celui occupé par l'aérodrome de Zeluan, obligea l'aviation militaire à établir un nouvel aérodrome. Elle choisit la région des Cabrerizas Altas, au nord de Melilla ; l'aérodrome s'y trouvait sur un terrain rectangulaire particulièrement étroit, ne mesurant que 300 mètres sur sa plus grande largeur.

Après avoir reconquis les territoires occupés, l'armée espagnole transféra l'aérodrome de la Hípica vers une plaine de huit kilomètres carrés située au sud de Nador, à proximité du village de Tauima. Les installations se limitaient à quelques hangars et ateliers mécaniques de campagne, entourés d'un mur de protection. À la même époque, l'hydrobase d'El Atalayón est installée dans la baie de la Mar Chica. Ces deux installations aéronautiques eurent un rôle particulièrement important lors du débarquement d'Alhucemas, en septembre 1925.

À la fin du conflit, les installations de l'aérodrome furent améliorées et la tour de contrôle en bois fut remplacée par une tour en maçonnerie au milieu des années 30. L'aérodrome de Tauima fut officiellement ouvert au trafic civil par décret du Sultan Dari, le 27 juillet 1931.

Au début de la guerre civile espagnole, les troupes insurgées occupèrent l'aérodrome dès le 17 juillet 1936. Plusieurs lignes furent inaugurées au départ de l'aérodrome de Tauima et de l'hydrobase d' El Atalayón : Rome-Palma de Majorque-Melilla-Cadix, Melilla-Séville, Melilla-Tétouan et Melilla-Malaga-Séville-Lisbonne ; elles étaient toutes assurées par la compagnie aérienne italienne Ala Littoria. L'entrée de l'Italie dans la Deuxième Guerre mondiale entraîna la suppression des lignes assurées par Ala Littoria, qui fut remplacée par TAE et finalement par Iberia, en décembre 1940. Seule la ligne Séville-Malaga-Melilla sera maintenue.

Au milieu des années 40, la piste 08-26 fut construite ; elle avait une longueur de 1 400 mètres et occupait la totalité de l'espace disponible. En juillet 1946, l'aéroport de Tauima devient aéroport douanier et s'ouvre au trafic national et international. En 1955 eut lieu l'adjudication de la construction de la tour de contrôle et du centre de transmission, mais la proclamation de l'indépendance du Maroc en 1956 oblige le gouvernement espagnol à retirer peu à peu ses forces aériennes des territoires libérés. En 1958, l'aéroport de Tauima fait toujours partie du plan d'investissements des aéroports espagnols.

La création d'une frontière entre Melilla et le Maroc oblige l'aéroport à s'adapter à de nouvelles conditions. L'accès depuis Melilla doit se faire dans un autobus blindé. Cette situation se maintiendra jusqu'en 1967, lorsque le gouvernement espagnol prévoit la construction d'un aéroport dans la ville de Melilla, dans le cadre du IInd Plan de développement économique et social. L'unique terrain disponible se compose de quelques parcelles situées au sud ouest de la ville, à proximité de l'ancienne route de Yasinem. L'adjudication des travaux a lieu en octobre 1967 et l'installation radioélectrique en décembre 1968.

Ouverture au trafic civil

En juillet 1969, l'aéroport est ouvert au trafic civil national et international. C'est la compagnie aérienne Spantax qui inaugure les vols commerciaux depuis Malaga, à raison de trois vols par jour. En 1974, grâce à l'agrandissement de la piste, l'aéroport accueille ses premiers vols non réguliers. En 1977, le terminal marchandises se modernise et en octobre de l'année suivante, grâce à un service des douanes plus important, l'aéroport s'ouvre au trafic international de marchandises.

En août 1981 a lieu la mise en service de l'ampliation du terminal passagers, qui double ainsi sa capacité d'accueil. L'entreprise Spantax est remplacée par Aviaco. En 1982, la piste est à nouveau agrandie et en 1984, il en est de même pour l'aire de stationnement des avions.

En 1992, la compagnie aérienne Binter Mediterránea remplace Aviaco sur la ligne de Malaga. C'est en avril 1993 que se termine un nouvel agrandissement du terminal passagers et que débute celui de la piste. En mars 1995, ces nouvelles installations sont mises en service et en 2002, la nouvelle tour de contrôle est également inaugurée.

En février 2005, l'aéroport s'agrandit à nouveau et rend nécessaire la construction d'un tunnel de 240 mètres de long pour l'enfouissement de la route d'accès à l'aéroport.

Actuellement ont lieu des travaux d'agrandissement du parc de stationnement public et du terminal passagers, la modernisation du terminal de chargement et la construction d'un nouveau bloc technique et d'une nouvelle centrale électrique.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez acquérir l'œuvre de Luis Utrilla, Historia de los aeropuertos de Melilla.