Histoire

L'intense activité aéronautique de Barcelone au début du siècle a donné lieu à de nombreux vols dans toute la Catalogne. Le premier vol effectué à Girona s'est déroulé le 3 novembre 1913, avant que d'autres n'aient lieu en 1920, 1923, 1928 et 1930.

L'Aeronáutic Club Empordanés est créé en 1931 et inaugure l'aérodrome de Figueras, en partenariat avec la mairie. Puis, en 1932, intervient la fondation de l'Aeronáutic Club Cerdanya, qui utilise un aérodrome construit à Puigcerdá pour ses opérations.

Les services d'Aeronáutica de Cataluña favorisent alors la création de lignes aériennes à caractère touristique vers les Pyrénées et la Costa Brava. En tant que chef-lieu de la zone pyrénéenne, l'aérodrome Cerdanya est inauguré à Puigcerdá en 1934. La suppression du gouvernement catalan en 1939 paralyse le développement des aérodromes de la province, qui étaient au nombre de sept pendant la guerre civile, et entraîne leur disparition à l'exception de celui situé à Banyoles.

Nouvel aéroport

En 1957, l'administration provinciale entreprend les démarches nécessaires à l'implantation d'un aéroport dans la province. Les terrains choisis pour ce faire sont situés sur les communes d'Aiguaviva et Vilobí d'Onyar, à dix kilomètres au sud de Gérone. Le nouvel aéroport, baptisé aéroport de Gerona - Costa Brava, ouvre ses portes en 1965, avec une piste de 2 200 mètres de long sur 45 mètres de large et une aire de stationnement pouvant accueillir neuf avions de taille moyenne. Les travaux effectués par la suite le dotent d'une centrale électrique, d'une tour de contrôle, d'un centre de communications et d'un terminal de passagers, d'une surface de 2 600 mètres carrés sur un seul niveau. A ces installations s'ajoutent une piste de roulage parallèle à la piste et et des sorties de piste rapide.

Les servitudes de l'aéroport sont ensuite publiées et l'agrandissement de la piste d'envol sur 200 mètres est approuvé en février 1966, tout comme la réalisation d'interventions auxiliaires et complémentaires. Le 3 mars 1967, l'aéroport de Gerona - Costa Brava ouvre ses portes au trafic aérien civil national et international de passagers et de fret. Il rejoint alors les installations aéroportuaires de première catégorie.

En 1969, l'aire de stationnement des avions fait l'objet d'un agrandissement et la piste de roulage est prolongée jusqu'aux extrémités de la piste d'envol. Cette même année, l'augmentation du trafic aérien oblige à entreprendre la construction d'un nouveau terminal, l'agrandissement de l'aire de stationnement et d'une sortie rapide de piste, qui seront inaugurés en 1972. En 1975, l'aéroport est fermé au trafic aérien pour procéder au rallongement de la piste d'envol et son adaptation aux besoins des grands appareils. Des travaux d'agrandissement de l'aire de stationnement des avions et de construction du bâtiment de sauvetage et d'extinction d'incendies sont également entrepris.

Dans les années 70, l'aéroport connaît une forte croissance du trafic de passagers, notamment en raison de l'arrivée de vols charters pendant la saison estivale. À partir de 1978, les vols réguliers sont orientés vers Barcelone et les vols touristiques vers d'autres destinations du bassin méditerranéen, ce qui à partir de 1983 surtout (avec 830 000 passagers) s'est traduit par une baisse significative du trafic. Depuis 2003 et suite à l'arrivée de compagnies low cost, l'aéroport a enregistré une croissance spectaculaire du nombre de passagers, atteignant le chiffre de trois millions et demi de voyageurs en 2006.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez acquérir l'ouvrage de Javier Ortega et Luis Utrilla, Histoire de l'aéroport de Girona-Costa Brava.